WAYEL hôte à Expo dans la ‘maison’ d’Intesa Sanpaolo

À EXPO, WAYEL AUSSI EST HÔTE DANS LE PAVILLION THE WATERSTONE, POUR REPRÉSENTER LA QUALITÉ ET L’EXCELLENCE DU MADE IN ITALY.

Sélectionnée parmi plus de 1000 candidatures, Wayel aussi est présente à l’Exposition Universelle 2015 comme hôte dans la ‘maison’ d’Intesa Sanpaolo, et raconte son histoire et son projet ambitieux de back-reshoring par lequel elle a voulu ramener la production des ses véhicules électriques de la Chine à l’Italie. À travers l’initiative Candida la tua impresa (“Posez la candidature de votre entreprise”), ouverte par Intesa Sanpaolo, Wayel, en participant à l’Expo, a voulu profiter de cette occasion pour se présenter et témoigner son histoire d’excellence en affaires: courageuse et même un peu visionnaire, précisément dans un moment tel que la période actuelle, où il est nécessaire de lancer un forte message d’espoir dans notre pays, à travers des actions concrètes et immédiatement perceptibles.

L’IDÉE, LE PROJET, LA RÉALISATION: UNE USINE POUR LA PRODUCTION DE VÉHICULES ÉLECTRIQUES, AUTOSUFFISANTE EN ÉNERGIE

la fabbrica italiana veicoli elettrici

  • LES ENTREPRENEURS QUI S’ÉTAIENT ÉCHAPPÉS EN CHINE POUR TRANSFÉRER LES INSTALLATIONS REVIENNENT. Nous sommes également revenus: pourquoi? Qualité, recherche et logistique sont quelques-unes des raisons déterminantes.

    Dans les années ’99/2000 le Groupe Termal, auquel Wayel appartient, a été parmi les premiers à être situé en Chine alors que ce pays s’offrait comme l’usine du monde. Après 13 années, la croissiance sociale et la hausse des prix nous ont convaincu que le procès de la compétitivité chinoise était fini. Ceci est le point de départ à partir duquel les raisons suivantes nous ont conduit au back-reshoring. Le coût du travail: bien que les coûts de main- d’oeuvre en Chine soient plus bas vis-à-vis de ceux de notre pays, ces coûts sont l’objet d’une croissance persistante et rapide, de sorte à réduire totalement l’avantage dans les usines ayant de consistants processus d’automation. La logistique: notre marché de sortie est décidément l’Europe, et dans ce cas les coûts de transport des produits se réduisent au profit d’une production en échelle presque entièrement locale. La recherche technologique et la créativité du Beau Pays: à égalité de coûts ingénieur chinois/ingénieur italien, avoir la possibilité de puiser dans des réservoirs tels que l’Université de Bologne, qui offrent des standards élevés d’innovation, représente un énorme avantage. En ce qui concerne la créativité et le design, l’Italie est une source inépuisable d’idées, en rendant le Made in Italy ‘inné’ un bien unique et recherché. Qualité des composants: la zone émilienne a été la capital de la moto pendant au moins trente ans après la guerre, et dans ce domaine, des compétences importantes sont restées activées. Par conséquent, les avantages sont double: l’artisanat de qualité et l’induit économique que Wayel produit dans son territoire. Consommation d’énergie: une usine pour la production de nos véhicules électriques, totalement autosuffisant, réduit considérablement les coûts de gestion.

    MADE 2.0: L’IDÉE QUI PREND FORME.

    Et la forme, c’est le design attrayant du Beau Pays qui est venu à la vie dans la puissante FUTURA (2.0) et dans Trilogia (2.0) briosa, sicura et poderosa. Pour Wayel, il s’agit d’un grand objet de satisfaction d’affirmer avoir dessiné et produit ici à Bologne les vélos électriques de la série Made 2.0, car les mêmes vélos représentent concrètement l’engagement, la créativité et la passion de chacun d’entre nous qui les avons réalisés.
  • UN NOUVEAU DÉBUT MAIS AUSSI DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE EN CONSTANTE ÉVOLUTION. L’usine idéale: un bâtiment complètement ZEB (Zero Energy Building).

    En tant que preuve tangible de l’engagement et de la passion qui a animé la conception de l’usine idéale, autosuffisante en énergie, Wayel a mis en chantier la construction de la FABBRICA ITALIANA VEICOLI ELETTRICI (FIVE): il s’agit du premier bâtiment autosuffisant en énergie, avec un système photovoltaïque sur le toit, qui va libérer environ 257.000 kW/h par an pour assurer non seulement l’éclairage et le confort, mais aussi l’énergie nécessaire à la production industrielle. À plein régime, l’usine aura une capacité de production de 35.000 véhicules électriques par an, soit 5% du marché européen.

    ET FINALEMENT, VOILÀ LE FILS DU SOLEIL.

    Conçu pour tirer le meilleur parti de l’énergie inépuisable et totalement gratuite que l’énergie solaire, Solingo est le premier cyclomoteur électrique de Wayel, alimenté aussi par les rayons du soleil: un véhicule pour la ville, innovateur, sûr et ami de l’environnement. Son projet commence à partir de l’idée de vouloir réaliser un véhicule propre, qui respecte l’air que nous respirons et les rues que nous parcourons tous les jours pour aller au travail, à l’école ou à faire nos commissions. Un moyen qui se place entre un scooter et un vélo à coup de pédale assisté. Nous avons équipé Solingo d’une batterie de réserve qui est alimentée par un panneau solaire positionné sur le coffre: ainsi, le conducteur a donc toujours une réserve de charge qui, au moment où les batteries principales résultent épuisées, lui permet de revenir à sa maison (comme une sorte de réservoir de réserve). Sûr, agile et non polluant, il est estimé que, tous les 100 km de parcours, Solingo ait un coût énergétique inférieur à 0,50€. Il est exonéré de l’impôt de route pour les 5 premières années, bénéficie des contributions de l’État pour les véhicules à émissions globales faibles, et en tant que véhicule électrique, il a un accès total et sans restriction à toutes les ZTL des centres historiques de nos villes.
ISP_IMPRESE_EXPO